NICOLAS DAMON

Auteur-réalisateur de documentaires, de films de commande et initiateur d’ateliers de cinéma.
Sa problématique depuis plus de 20 ans : comment donner envie à chacun d’avoir un idéal, un rêve, de suivre une quête? Cette question s’est notamment adressée à ceux qui sont issus de quartiers en zone prioritaire.
Il parcourt des quartiers dans les villes de Vaulx en Velin, Lyon, Pierre Bénite, dans les prisons pour mineurs et majeurs.
Il développe des projets pour ceux qui sont à la marge, ceux que l’on ne voit pas seulement lors d’expressions de colère ou de souffrance.
Il produit et accompagne plus 20 courts métrages, d’innombrables films de commandes, développe des projets ateliers d’écriture.
Depuis 15 ans, dans un centre de formations du secteur social l’ARFRIPS, il forme des futurs éducateurs à l’image et à l’écriture, pour en faire des outils de mise en lien.

Avec des institutions comme la ville, la Métropole, l’état, les acteurs associatifs, et le groupe soif de république, il mène une réflexion continue pour avoir des actions encore plus efficaces sur le terrain.
Au delà de la maîtrise de l’image, il souhaite participer à la construction d’un meilleur « vivre ensemble » , et ses réalisations en sont des exemples. Donner du sens, avoir un point de vue sur la société et contribuer à son évolution, ce sont des thèmes qui lui tiennent à cœur.

La mise en exergue d’histoires oubliées, ou de communautés stigmatisées , lui ont donné l’envie d’arpenter et de découvrir ce qui a fait notre république. Il s’est d’ailleurs concentré sur l’islam de France et les civilisations, avec deux films : les 20 ans de la grande mosquée, et l’Institut Français de Civilisation Musulmane.

 

Ils se passionne pour l’inter religieux, à travers la structure des fils d’Abraham. Pratique les arts martiaux depuis de 20 ans.

Électricien devenu cinéaste, un mouvement entre la réalité et l’imaginaire et un profond désir de continuer à accompagner ceux qui sont à la marge de notre page.

Un film en préparation abordera dans la ville la plus pauvre de France, la création d’une médiathèque réalisée par l’architecte Rudy Ricciotti. Comment aborder le beau, et cet enjeu majeur qu’est la culture dans les lieux stigmatisés.

Une quinzaine d’années de collaborations avec les milieux d’intervention et de réflexion sur les villes et leur développement.